Newsletter

Recherche

Aide RSS FanPage FB Twitter

Matière grise pour évolution verte

Mode de vie » Alimentation

Oui ! Je suis une végétarienne heureuse !


Le 31 mai 2013 | Par

Agnès

Ses articles

Totalement immergée dans un mode de vie écologique, je traque sans relâche dans le quotidien les initiatives et les leviers permettant de changer les comportements et bouger les lignes.

Voilà deux ans, j’annonçais ici même que je renonçais à manger toute chair animale après avoir achevé la lecture de l’ouvrage de Jonathan Foer, Faut-il manger les animaux ?

Avec ces deux années de recul, je réalise que mon choix est plutôt assez bien accueilli et même respecté, que je n’ai jamais eu à me confronter à des réactions hostiles et que mon exemple a aussi été inspirant pour d’autres.

 

Source : Zazzle.fr

 

 

Au sein de mon foyer

Rapidement après avoir décidé de ne plus consommer aucune chair animale (viande, poisson, crustacés…), il m’est apparu incohérent de continuer à préparer des plats incluant de la chair animale.
Or, je suis celle qui, au sein de notre foyer, prépare le plus souvent les repas ; une activité qui reste essentielle à mes yeux, d’abord parce que je prends toujours plaisir à préparer des plats pour les miens et ensuite parce que je suis très vigilante et attentive à nous nourrir le plus sainement possible. « Que ton alimentation soit ton médicament » préconisait déjà Hypocrate en son temps.

Très vite je n’ai plus préparé aucun menu à base de chair animale, mais les miens ont continué à en manger, se concoctant eux-mêmes leurs (rares) plats carnés.

Aimant véritablement cuisiner et curieuse de découvrir ce nouveau monde qui s’ouvrait à moi, j’ai beaucoup fouiné sur les sites végétariens, lu quantités d’ouvrages et commencé à accumuler les recettes. Je dois bien avouer qu’il m’est arrivé de rester parfois un peu déconcertée devant certains ingrédients dont je n’avais jamais soupçonné l’existence !

Car contrairement à l’idée préconçue qu’en éliminant toute chair animale de son alimentation, on soustrait, on enlève, pour moi, bien au contraire, devenir végétarienne m’a permis d’ajouter et de découvrir toute une variété d’aliments et de saveurs que je ne connaissais pas jusqu’alors.

Prenons le cas du soja, aliment riche en apport protéinique s’il en est : j’étais la première à l’apprécier moyennement présenté en petits cubes de tofu dans des plats. Même après avoir testé plusieurs marques, difficile de trouver celle rendant sa texture vraiment agréable…
Au fur et à mesure de mes recherches, et bien secondée par mon mari, je dispose désormais de toute une gamme d’aliments au soja, bien plus savoureux que le pauvre bloc de tofu : tofu soyeux, tamari, shoyu, protéines de soja, lait de soja, graines de soja…

Mes placards se sont enrichis au fil des mois de légumineuses et de céréales que je ne cuisinais jamais avant, sur mes étagères s’alignent toujours plus de flacons et de bouteilles aux saveurs nouvelles, des graines germées ont fait leur apparition dans nos assiettes, les purées d’oléagineux (tahin, amande, cacahuète…) s’invitent régulièrement dans mes plats, les amandes, noisettes, noix de cajou sont systématiquement présentes sur la table du petit déjeuner et  je n’ai plus assez de bocaux pour toutes mes petites graines (lin, pavot, courge, sésame…) !

Devenir végétarienne m’a, en réalité, permis de manger plus équilibré que jamais, en respectant enfin mes apports (en particulier au niveau protéinique et en fer), élément que je négligeais depuis des années alors que je consommais très peu de chair animale.

Après deux années, c’est toute la maison qui est devenue végétarienne : les miens ont compris mon choix, l’ont parfaitement accepté… et ils l’ont même adopté après s’être régalés des nouveaux aliments introduits au fil des mois,  apprécié les goûts qu’ils découvraient et les plats aux saveurs toujours renouvelées.

Et quel plaisir d’entendre mon mari, prêt à se damner pour une belle côte de bœuf, reconnaître qu’il n’a jamais aussi bien mangé que depuis que je suis devenue végétarienne.

Chez les autres

J’ai maintenu bien sûr la même règle lorsque nous recevons des amis ou de la famille autour de notre table. Je m’applique toujours à imaginer des menus très variés et pleins de couleurs, partant du principe qu’on commence à manger avec ses yeux.

Gros succès encore : nos convives sont toujours très curieux de savoir quelle nouvelle saveur ils vont découvrir et ils se montrent toujours enthousiastes à goûter ce qui leur est proposé. Et ils remarquent généralement qu’ils dépensent moins d’énergie à digérer leur repas, que la sensation de « lourdeur » au niveau de l’estomac est absente, qu’ils sont plus disponibles pour des activités.

Plusieurs recettes testées à ma table ont depuis été adoptées par mes convives, ce qui me ravit toujours.

Ces biscuits à la betterave font toujours leur petit effet !

 

Je ne prends pas tous mes repas chez moi, mais que ce soit chez des amis, dans la famille ou au restaurant, une fois encore, j’ai la chance de trouver des personnes attentives et respectueuses de mes choix qui mettent généralement un point d’honneur à me préparer un menu végétarien.

Il arrive même que tout le monde passe en mode végétarien, comme ce fut le cas tout dernièrement chez des amis qui avaient pris un soin tout particulier à composer un diner végétarien. Et qui avaient pris autant de plaisir à le concevoir qu’à le réaliser et à le déguster !

Et au restaurant, j’ai forcément rencontré des grognons, direz-vous ? Chaque fois que cela est possible, je choisis un restaurant végétarien mais lorsque ce n’est pas le cas, plutôt que subir l’éternelle assiette de crudités et oeufs durs, j’explique posément que je suis végétarienne et je demande si on peut me préparer un plat sans chair animale.

J’ai toujours rencontré de la bonne volonté  et même mieux que ça. Je me retrouve souvent avec une si belle assiette que je fais des jaloux autour de la table. J’ai en particulier le souvenir d’un dîner pris dans une auberge d’un minuscule village corrézien, à Affieux, où le chef m’avait proposé des assiettes raffinées et dignes d’œuvres d’art.

 

Quand je fais le bilan de mes deux années passées sans consommer de chair animale, je ne peux que me réjouir : à la fois parce que j’ai découvert beaucoup de nouveaux aliments et de nouvelles saveurs, mais aussi parce que j’ai trouvé autour de moi des personnes prêtes à m’accompagner dans ces découvertes et qui prenaient du plaisir à les partager.
Je n’ai jamais eu de réaction hostile (dois-je croire que je choisis bien mes amis ?), je me sens en pleine forme, et, cerise sur la gâteau, je ne suis jamais malade.

Comment imaginer que tout cela n’ait aucun lien avec ma façon de m’alimenter ?

 

Mon parcours est-il atypique ? Avez-vous le même ou vous est-il arrivé d’être confronté à des réactions négatives lorsque vous parlez de votre choix d’une alimentation végétarienne ?

 

++ Pour aller plus loin ++

 

 

 


12 commentaires à “Oui ! Je suis une végétarienne heureuse !”

  1. Nanie dit :

    Bravo, à la fois pour ce bel article et pour ta « conversion » au végétarisme réussie. Je ne suis pas végétarienne, mais mange le moins de viande possible. En revanche, je mange quand même du poisson et des crustacés. Mais je privilégie toujours le plus possible toutes sortes d’autres aliments : céréales, légumineuses, graines, légumes, etc. En tout cas je suis admirative de ceux qui arrivent à complètement bannir la viande de leur régime alimentaire, car j’avoue que parfois, il faut se creuser la tête pour varier les repas végétariens… Bonne continuation !

    • SACHAN 2 dit :

      NANIE bonjour Sachez que les recettes végétariennes sont les plus nombreuses dans le monde. Le sarrasin, le quinoa, le teff, les avocats,l’amarante,les graines germées,le boulgour de blé germé,le millet,le goji, le pollen,le seitan,ont des protéines complètes . Il y a aussi le soja mais je m’en méfie car il y a de mauvaises rumeurs qui circulent à propos de cet aliment .

  2. debras dit :

    Bonjour,

    Pourriez-vous partager vos recettes ou nous dire où en trouver?

    Merci et bravo

  3. prospette dit :

    Bonjour,

    Depuis que vous êtes végétarienne, le prix de votre « panier moyen » a-t-il augmenté ou diminué ? Pourriez vous nous dire le coût que cela représente sur 1 mois pour votre famille ?

  4. Karine dit :

    Bonjour,
    Etant moi-même végétarienne depuis des années (et me penchant de plus en plus vers le véganisme), je suis ravie de lire votre article rempli de curiosité et d’altruisme de la part de votre entourage.
    il faut cependant bien admettre que vous avez de la chance car agacement, railleries (voire discours spécistes de carnivores convaincus) sont monnaie courante lorsque l’on est végétarien en France. Qui n’a jamais subi le plat « adapté » du restaurateur grognon, qui vous laisse tout de même quelques lardons « pour donner du goût » !?
    Profitez de cette tolérance qui vous entoure, c’est assez peu courant…

    • SACHAN 2 dit :

      KARINE je vous recommande de voir la vidéo de GARY YOUROVSKY sur youtube si vous ne l’avez pas encore vu car elle est vraiment remarquable .Le titre c’est  » le discours le plus important de votre vie ». Remarque: je ne comprend pas pourquoi PAUL MAC CARTNEY n’est que végétarien alors qu’il défend farouchement la cause animale ?

  5. Laurence dit :

    Je ne suis pas végétarienne mais essaie de diminuer le plus possible la place de la viande dans mon alimentation.
    Voici un blog (http://jesuisunequicheencuisine.blogspot.be/) sur lequel j’aime bien fouiné pour trouver des recettes. Elles sont généralement végétariennes, simples et bonnes.
    J’ai déjà testé plusieurs recettes avec succès auprès des amateurs carnés de mon entourage.

  6. françois dit :

    Témoignage réjouissant…
    Sinon pour ma part je suis vegan depuis 4ans , il y a toujours des gens qui ne comprennent pas, parfois peuvent se moquer (le cri de la carotte, critiques pas constructives, etc)… la plupart des gens de mon entourage s’intéressent un peu et sont bien contents quand je leur fais des recettes vegan…
    Côté santé, en 4 ans je n’ai jamais été malade, en pleine forme aussi ;) Les vegans sont pas moins en forme que des omnivores, c’est toujours des idées reçues que la plupart des gens ont… et c’est bien dommage!

    Sinon ca fait 7 mois que je suis en Nouvelle Zélande, et c’est assez étrange car même si ici, c’est aussi un pays de viandard… tout le monde sait ce qu’est un vegan, un végétarien, etc. Et tous les restos proposent des alternatives vegetariennes et vegannes gourmandes :) alors qu’il y a encore beaucoup à faire en France pour évoluer là dessus.

    Bref un vegan heureux parmis tellement d’autres ^^

  7. Je suis également végétarienne, mais je voulais vous parler de l’alimentation végétales pour les chiens & chats.
    Pour ma part, je donne a mon chien des croquettes végétales biologiques, à la base non pas parce que je suis végétarienne, mais parce qu’il faisait des allergies alimentaires. Ces croquettes lui réussissent très bien et il est en pleine forme. Si cela vous intéresse, vous pouvez consulter le site http://www.toutoubio.com qui propose l’ensemble des marques Bio pour chien & chat et il y a une section vegan (http://toutoubio.com/aliments-vegan-chien-et-chat.html)

  8. SACHAN 2 dit :

    AGNES bonjour. J’espère que vous ètes consciente que le végétarisme c’est de l’exploitation animale pour le lait et les oeufs et qu’il fait souffrir et tuer pas mal d’animaux.Meme si vous acheter des oeufs de ferme,les coqs sont tués et leurs naissance représente 50% des poussins.Un ovule non-fécondé c’est fait pour etre rejeté et non pas pour etre consommé et le lait de vache c’est destiné au veau jusqu’à preuve du contraire.Quant à JONATHAN SAFRAN FOER,il serait bon de lui rappeler aussi.(les oeufs sont des bombes à cholestérol comme a dit le docteur D K sur internet dans une interwiew)Il exerce au CHU . à Paris.Les végétaliens se supplémente en vitamine B12 car elle n’existe plus dans l’eau qui est aseptisée et les fruit et légumes en apportaient mais ils sont lavés et épluchés alors qu’elle se trouve sur la peau.Les animaux aussi sont supplémentés en vit B 12 pour la viande.La majorité des végétariens ne transite pas vers le végétalisme et prétendent en plus etres des défenseurs de la cause animale .

  9. Clélie dit :

    « Car contrairement à l’idée préconçue qu’en éliminant toute chair animale de son alimentation, on soustrait, on enlève, pour moi, bien au contraire, devenir végétarienne m’a permis d’ajouter et de découvrir toute une variété d’aliments et de saveurs que je ne connaissais pas jusqu’alors. »

    c’est exactement ça !
    Quant aux réactions hostiles, perso je ne les compte plus… comme dit Karine, profitez-en!

Répondre