Newsletter

Recherche

Aide RSS FanPage FB Twitter

Matière grise pour évolution verte

Mode de vie » Alimentation

East side burger : enfin un fast food parisien version végé !


Le 14 novembre 2012 | Par

Nathalie

Ses articles

Voyageuse dans l'âme et jeune maman, j'aspire à me/à vous poser toujours plus de questions pour aller vers un bonheur responsable, simple, économique et écologique !

Continuons à explorer notre thématique pour ce mois de novembre : l’alimentation, vaste sujet qui se concentrera plus particulièrement sur des façons différentes de se nourrir. Après un premier article rassemblant quelques ouvrages essentiels pour cuisiner et s’alimenter autrement, Nathalie nous  propose cette fois l’interview de l’un des deux créateurs d’un fast food parisien pour végé.

 

Les végétariens sont de plus en plus nombreux en France. S’il est difficile de faire un recensement précis, on estime qu‘environ 3% des Français ne consomment plus de viande. Un mouvement qui va de pair avec l’intérêt pour la nourriture bio et saine, ainsi que les considérations environnementales qui prennent de l’importance dans le quotidien des familles.

Quand on mange bio, un jour ou l’autre on réduit sa consommation de viande. On a envie de manger des produits locaux, provenant d’animaux bien traités et donc souvent plus chers, alors on se rapatrie sur la saveur et la diversité que propose la nourriture végétarienne. C’est d’ailleurs sur ce nouveau mode d’alimentation que le « flexitarisme » se développe (on mange végé au quotidien, mais de temps en temps on consomme de la viande, de bonne qualité et élevée dans des conditions décentes).

 

Un restaurant qui répond à une attente

East Side Burger, c’est un fast-food végétarien qui vient d’ouvrir à Paris. Sa carte est alléchante et propose des plats pour les végétariens et végétaliens : galettes de tofu, houmous maison et tartinades de légumes frais, nuggets au fromage, saucisses de tofu…

Tous les traditionnels cracra et caloriques du fast food sont repensés à la sauce végé, saine et savoureuse. Une nourriture qui plait aussi aux carnivores, sur leur livre d’or les clients ne tarissent pas d’éloges: « Très bonne adresse. Les burgers sont étonnants et inédits, mais surtout délicieux. Même, pour un non-végétarien comme moi. » « Salut ! je n’avais jamais mangé végétarien de ma vie!!! et j’avais une petite appréhension!!! je me suis dit je vais essayer! et pan!!! je me suis pris une grosse baffe gastronomique!!! j’ai pris un menu burger classique avec un burger basque c’était tout simplement divin!!!! je le recommande!!! »

Une idée de végé voyageur

J’ai contacté Stéphane, un des deux créateurs de ce restaurant, pour en savoir un peu plus sur leur démarche:

Ecolo Info: Comment avez-vous eu l’idée de lancer un fast food végétarien ?

Stéphane de East Side Burger: Nous sommes végétariens tous les deux et la junk food (entre autres) ne nous fait pas peur :) Nous nous faisions déjà nos propres burgers chez nous mais c’est en allant à Londres ou à New York, San Francisco, etc… que nous avons pu constater qu’il existait des fast food végétariens voire végétaliens. Nous avons commencé à en parler il y a deux ans et puis petit à petit on a commencé à s’activer un peu et voilà le résultat ! Voyant en plus qu’à Paris il n’y avait rien de tel, cela nous a d’autant  plus motivé !

Ecolo Info: Est-ce qu’avant de vous lancer vous avez fait des recherches pour voir si cela allait fonctionner ?

Stéphane: On a fait un sondage dans la rue et le résultat a été sans appel : la plupart des personnes interrogées, qu’elles soient végé ou pas, étaient intéressées ou curieuses de goûter à des burgers ou hot dogs  végé.

Ecolo Info: Il n’y a pas beaucoup de restaurants vege à Paris et encore moins ailleurs en France…

Stéphane: C’est normal qu’il y ait moins de restos végé que de restos à viande car nous sommes moins nombreux (les végétariens). Par contre la demande en nourriture végé devient de plus en plus importante. L’aspect « manger sain », le fait que ce soit moins gras, qu’il n’y ait pas de problème de maladies dues aux animaux comme la vache folle ou le H5N1 et qu’aussi, l’industrie végétale est bien moins polluante que celle autour de la viande avec les élevages qui coutent très cher et qui polluent énormément.

Ecolo Info: De ce que vous avez pu constater depuis votre récente ouverture, comment se définit votre clientèle ?

Stéphane: Nous sommes tout public (de 7 à 77 ans). Nous avons des omnivores juste là pour goûter de nouveaux burgers mais il y a aussi des végétariens et végétaliens contents de voir qu’enfin quelqu’un a entendu leurs pensées.

Un démarrage sur les chapeaux de roues

East Side Burger, c’est une affaire qui roule. Depuis leur ouverture, ils ont explosé leurs espérances de fréquentation. Les horaires sont pour l’instant définis au coup par coup, ils font le maximum pour être ouvert le plus souvent possible!

Les amoureux des desserts peuvent leurs yeux fermés aller faire un tour par chez eux à l’heure du goûter, les cupcakes et autres gourmandises sont à tomber par terre !

C’est grâce à une identité visuelle moderne et vintage à la fois qu’East Side Burger a rapidement trouvé ses repères. Un graphiste de talent s’est penché sur la question, Peir Lavit , il a préparé des « artwork » avec beaucoup de caractère pour illustrer le restaurant et toutes les plaquettes de communication.

Chers lecteurs parisiens ou de passage à la capitale, nous vous invitons à aller goûter ces délices et à venir nous en parler.

Par ailleurs, connaissez-vous d’autres adresses végé à Paris ? N’hésitez pas à les partager avec nous !

 

++ Plus d’infos++

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


13 commentaires à “East side burger : enfin un fast food parisien version végé !”

  1. Glop75 dit :

    Gentle Gourmet Café, 24 boulevard de la bastille à Paris 11. J’ai découvert ce resto pour mon anniversaire de mariage. C’est la cuisine gastro vég. J’ai pris notamment le Burger de champignons : un délice absolu ! Première fois que je mange un burger vég sans avoir l’impression de manquer de viande (les burger vég d’Indiana Café par exemple sont insipides). L’entrée et les dessert étaient succulents aussi. Ils font aussi les petits déj et les gouter. Ils ont un site web. A tester ! (attention, si vous voulez boire du vin il faut ramener votre bouteille, il doit leur manquer une licence).

  2. catherine dit :

    Miam ! Je vais aller tester cet endroit de ce pas !

  3. Mlle Pigut dit :

    Je ne suis pas à Paris, je ne suis donc pas la meilleure personne pour y conseiller des restos végés, toutefois, j’ai l’impression qu’ils se développent de plus en plus. L’East Side Burger sont une très bonne nouvelle dans le paysage « fast food » de la capitale, je suis curieuse de goûter à l’occasion. En tout cas, merci pour cette interview !

  4. Ombeline dit :

    Alléchant…! Et côté prix, qu’est-ce que ça donne ?
    Je ne connaissais pas le terme de « flexitarisme », je me retrouve parfaitement dans la définition ! :)
    Chouette article en tout cas ^^

    • vegzarb dit :

      Je suis désolé de de le dire mais un fléxitarien ça reste un omnivore , peut un porte la quantité de viande que l’on ingéré on reste omnivore.

      le terme flexitarien a été inventé pour se donner bonne conscience, du regardera la définissions d’un régime omnivore du verra que c’est pareille que flexitarien.

      (désolé pour les faute de français)

  5. Nathalie dit :

    Bonjour,
    Je suis contente que la perspective d’un bon burger vous plaise ;o) J’ai hâte que l’un de vous aille les goûter pour nous dire ce qu’il en est, avec l’eau à la bouche!

    Ombeline, côté prix, de ce que j’ai lu et vu, c’est très raisonnable. Il y a des menus complets pour moins de 10 euros, ce qui n’est pas une sinécure à Paris. Bien manger coûte malheureusement cher, en dehors du croque, de la salade industrielle ou du jambon-beurre …

    Vegzarb, oui vous avez tout à fait raison et je n’ai pas dis le contraire, un flexitarien est un omnivore et ce n’est pas un problème car chacun fait comme il le souhaite :o) Ce n’est pas une question de déculpabilisation ou de bonne conscience, manger de la viande pour un flexitarien est je pense, en tout cas pour ma part, un choix éclairé et assumé. La nuance sur ce terme, c’est la volonté de manger de la viande de provenance connue, locale et qualitative.

  6. Agnès dit :

    Nous aurons très prochainement le témoignage d’une flexitarienne, l’occasion de lancer la discussion sur ce nouveau terme.

  7. catherine dit :

    Bonjour, je m’appelle Catherine, je suis flexitariste. Manger de la viande de provenance connue, locale et en très petite quantité c’est mon choix. Je n’irai pas pour autant aux flexitaristes anonymes. L’humain est omnivore; comme le cochon (bien que dans l’un tout soit bon, dans l’autre….). Nourrissons bien les animaux, mangeons ou pas des aliments carnés. mais dans la mesure et la bonne humeur! Je vais aller goûter ces burgers dès que possible, Nath !

  8. Mdngrr dit :

    Si flexitarien/riste est la mésure, je suppose que végan est la démesure. Mouais…

    Si on peut argumenter que manger de la viande peut être « un choix éclairé et assumé » alors tout sorte d’alimentation, même la plus polluante ou cruelle peut être défendu. Il faut faire une différence entre une croyance et un fait. L’humain est peut être omnivore -quoi que ce soit discutable-, il sait aussi être rationnel et dans le contexte actuel, refusé les produits issu de l’exploitation animale semble être le choix le plus rationnel.

    La viande, aussi locale qu’elle soit, provenant de la bête ayant eu la meilleure vie possible, sera toujours issu d’un meurtre.

    Et pour finir je trouve toujours amusant d’entendre des consommateurs de produits laitiers dire que la production de viande est polluante et mauvaise pour la santé. Juste pour rappel, le lait c’est des animaux, donc aussi polluant que le reste et c’est une des pires choses pour la santé (la calcium, toussa c’est des mytho, la décalcification, l’ostéoporose c’est ça la vérité des produits laitiers).

  9. Nathalie dit :

    Mdngrr, votre commentaire est l’illustration d’une réaction assez agaçante dans le militantisme. Vous prenez mon propos, vous en changez le sens pour faire du prosélytisme sur ce que vous jugez être la meilleure façon de voir le monde. Nulle part sur Ecolo Info, que ce soit dans mes mots ou dans ceux des autres rédacteurs vous ne lierez que « végan est la démesure ». Je n’ai d’ailleurs pas argumenté que le flexitarisme est la mesure, c’est juste mon choix.

    Je respecte les végétariens, les vegans et d’ailleurs c’est la composition principale de mes menus. Je passe mon temps à débattre de la vertue de ces régimes alimentaires dans mes articles ici et ailleurs, et auprès de ceux qui partagent mes repas. Moi je respecte le choix des autres, alors respectez le notre SVP.

  10. Léa dit :

    Bonjour Nathalie,

    Je vais tester le east side burger mais je suis davantage sensible au bio qu’au végétarisme… car un burger végé fait avec de la salade plein de pesticide, des tomates pareil, de la farine pareil… ect.. ça me dit moyen; certes manger végétarien est meilleur pr la planète ms manger bio est quand meme le meilleur moyen pr sauvegarder notre planète; au niveau prix vous en parliez mais il est important de souligner aussi que manger végétarien coute normalement moins cher que de manger de la viande ou du poisson.

    Moi, ma découverte toute récente c’est via le magazine Echos Bio la cantine le bio d’adam et eve à chatelet. C’est vraiment mon coup de cœur découverte de l’année ; je connais très bien les resto végétariens/bio mais là c’est vraiment différent.

    C’est tout d’abord moderne et soigné, loin du coté glauque de tous les restos parisiens que je connaisse. Mais surtout c’est excellent : tout est bio, à 100%, car à ma connaissance, à 100% il n’y en a pas (sauf le bistrot des chefs étoilés je crois, mais rien avoir). Les salades sont superbes, très colorées ; j’étais avec 2 amies, une végétarienne et une vegan justement, et elles ont trouvé ce qui leur fallait. Mais le top pr moi ce sont les choix super originaux des desserts : il y en au sirop d’agave, sans gluten, sans graisses, sans farines et c’est très bon ; il y a des yaourts au lait de vache mais aussi au lait de brebis et chèvre ; le choix est hallucinant et tout le monde ressort satisfait quelque soient ses choix alimentaires…enfin ça n’est pas source de tensions !!!! ; moi j’ai pris un plat chaud au poids et me suis régalée ; l’éthique est le crédo et je vous conseille de le tester, car ça semble correspondre en tout point à votre site ecolo info (bio, éthique, santé…). Vous jugerez par vous-même !

  11. [...] pour cuisiner et s’alimenter autrement, Nathalie nous a proposé l’interview de l’un des deux créateurs d’un fast food parisien pour végé. Puis Grégoire nous  a fait partager une expérience culinaire peu banale en nous proposant les [...]

  12. céline dit :

    Il y a aussi VG au 85 rue Lafayette adresse sympa des veggies burgers trop trop bon ils font aussi un « kebbie » un kebab végétal c’est à tomber par terre!!!

Répondre