A Propos

Contact

Newsletter

Recherche

Aide RSS FanPage FB Twitter

Matière grise pour évolution verte

Les Coulisses » Empreinte Ecologique,Opinion

Détox de janvier : je n’achète rien pendant les soldes !


Le 18 janvier 2012 | Par

Nathalie

Ses articles

Voyageuse dans l'âme et jeune maman, j'aspire à me/à vous poser toujours plus de questions pour aller vers un bonheur responsable, simple, économique et écologique !

Poursuite de notre thématique de janvier consacrée à la détox : nous vous avons déjà donné 10 bonnes raisons de boire de l’aloe vera et expliqué comment perdre des kilos après les fêtes sans faire de régime. Après la détox de son organisme, voici aujourd’hui de quoi détoxer son chez soi !

 

Ça ressemble à une bonne résolution, en fait c’est une discipline de consommatrice repentie : je n’achète plus rien pendant les soldes (pas trop en dehors non plus sauf des bouquins) et même mieux : je vide mes placards !

Non, rien de rien, non, je ne consommerai rien …

Je n’ai pas la TV, mais je connais les images de fureur des acheteurs à l’ouverture des soldes. On se bat pour un pull, on fouine frénétiquement dans les étales des magasins, on sniffe jusqu’à dénicher l’affaire la plus parfaite et économique, on s’injecte un peu de junck food entre midi et deux, histoire de pas perdre trop de temps …

Je caricature mais quoi qu’il en soit, faire les soldes moi j’ai arrêté, dans le cadre de mon programme de simplicité volontaire depuis plusieurs années.

Petit parcours de détox pour vous, qui aimeriez aussi vous libérer des pulsions d’achat.

 

1- Je réfléchis à mes motifs d’achat

En temps que consommatrice repentie, issue d’une longue lignée de soldeuses, je peux l’avouer : j’ai souvent acheté des objets pour me faire plaisir. Cela doit vous paraître bizarre comme constat : « Bah oui, la petite robe noire en velours, c’est bien pour me faire plaisir que je l’ai achetée », mais pourquoi nous faisons-nous plaisir en nous encombrant d’objets ? Pour combler un besoin affectif ? Ces choses ne sont-elles pas des objets transitionnels, des parades pour remplacer des émotions qui nous manquent ?

A chaque fois que je me balade dans Bordeaux, c’est-à-dire très souvent depuis que je promène mon bébé, je passe devant des boutiques et j’ai envie de m’acheter des trucs. C’est dingue ! C’est comme la cigarette, j’ai été fumeuse des années et maintenant que c’est fini, j’ai toujours les réflexes d’envie après un bon repas, pendant l’apéro…

Consommer c’est tout un style de vie, s’en passer en est un aussi. Parfois, on se sent un peu exclu, par exemple quand on me propose d’aller faire les boutiques et que je refuse, on doit penser que je suis pénible et que je ne sais pas profiter des bonnes choses : en fait, je profite doublement car à chaque fois que j’ai très envie de m’acheter un truc, à la place je m’aménage du temps avec ma fille et mon mari. Des câlins, des bisous, une bouteille de vin (ok, je l’ai achetée celle-là) et de belles conversations, c’est la manière dont je me félicite de ma sobriété consumériste.

2- Je dégage et je me sens libre

Depuis quelques années, je suis une adepte de Freecycle, Donnons.org, des bennes de recyclage etc … J’adore vider mes placards, regarder mes vêtements (j’en ai parfois oublié certains que je redécouvre avec plaisir) et faire une pile de choses à donner.

Ça marche avec l’armoire à habits, mais aussi avec les placards de la cuisine (hop, une poêle en moins, hop un robot ménager qui prend la poussière), les bibelots (le énième souvenir, qu’on aime pas tant que ça, hop on bazarde)…

Il n’y a que la bibliothèque qui est épargnée, car j’aime trop les livres pour m’en séparer. Si les objets sont de valeur ou en très bon état, je revends sur LeBonCoin ou Ebay. Avec la cagnotte, on partira en week-end en famille !

 

Donner, ça permet de dégager une place folle dans la maison. On passe notre temps à déplacer, utiliser, ranger notre bazar. Moins on a de choses, moins on les trimballe, moins on perd de temps. Cette règle marche particulièrement bien avec les habits (lorsqu’on n’est pas fan de vêtements).

Personnellement, je mets toujours les mêmes choses et pendant mon grand voyage j’ai réussi à vivre avec 3 tenues, alors je fais pareil depuis que je suis de retour : j’écrème et je ne garde que les habits que j’aime vraiment porter, qui me vont bien et avec lesquels je me sens bien.

3- Je donne, j’échange et je fais ma part du colibri

Le don, le troc, outre libérer de la place a aussi des vertus philanthropiques ! On se sent bien lorsque l’on se sépare d’un objet et qu’il va servir à quelqu’un d’autre, quelqu’un qui en a besoin.

Le besoin est une chose détournée dans nos sociétés modernes, on a oublié ce qu’est le manque, car on achète par plaisir des choses dont on n’a pas toujours la nécessité.

Pas la peine de se flageller, je suis la première à avoir un compact, un Iphone, un ordi portable etc … mais j’essaie de m’en souvenir et d’allier une vie moderne avec une vie sobre et sans excès.

4- J’évite de me faire pigeonner

Je ne veux pas me faire gronder par les copains qui ont des commerces ;o) , mais souvent les soldes sont un moyen de vider les stocks, les vieilles collections et les ventes qui n’ont pas marché.

Je ne sais pas si c’est un effet de mode, de mise en avant des produits ou juste une coïncidence, mais dans les magasins, j’ai toujours envie des articles avec un point vert, ceux qui ne sont pas soldés…

Du coup, au lieu de penser : « tiens j’aime bien ce jean et ça vaut le coup car il n’est pas cher », je reste loin de la ville pendant les soldes !

Et vous, quels sont vos trucs pour moins consommer ? Que pensez-vous des soldes ?  

 

++ Pour aller plus loin ++

 


9 commentaires à “Détox de janvier : je n’achète rien pendant les soldes !”

  1. Orphea dit :

    De mon côté j’essaye aussi de moins consommer dans les boutiques d’une manière générale. Mais du coup j’attends les soldes pour acheter les fringues dont j’ai besoin (sur le principe « une qui rentre, une qui sort »). C’est vrai aussi que souvent je me retrouve à acheter des produits non soldés… mais ce n’est pas grave car ce sont des produits dont j’avais besoin et si cela n’avait pas été les soldes je l’aurais acheté quand même.

  2. chris25110 dit :

    Je récupère un peu ce que l’on me donne, je me fournis chez les dépôt-ventes et je fais aussi les soldes.
    Petit budget oblige je ne boude pas les soldes mais je ne prends que ce que j’ai besoin.
    Les soldes oui mais réfléchies et cela change beaucoup.
    N’étant pas une fashion que ce soit les anciennes collections ou une fin de stock je m’en fiche.
    Je fais avec ce que je déniche un look qui est le mien.
    Et pareil pour les enfants qui peuvent avoir un peu de marques (et oui l’ado aime ça) sans se ruiner totalement.

  3. Hélène dit :

    Je suis fan de couture, de tricot, d’Emmaüs et j’habite à la campagne avec le stress de conduire en ville. Du coup les soldes, honnêtement, je ne m’en rends même pas compte !

  4. clo dit :

    Un peu comme chris beaucoup de dépot vente et de braderie mais je me rends compte qu’avec mes 2 deuxans garçons y a des trucs que je n’arrive pas à trouver d’occas. Du coup ce midi solde. Mais je pleure un peu quand je vois la facture… tout ca pour 4 pyjamas (c’est pas comme si j’avais dévalisé le magasin!)

  5. Laurence dit :

    Depuis quelques temps, je vis sans télé 5/7 jours (je ne suis pas chez moi la semaine). Depuis, plus vraiment envie d’acheter des vêtements, pire, quand je passe dans un centre commercial, les gens m’énervent. J’ai été « faire les soldes » et j’ai acheté un pull soldé à -50% et c’est tout. J’avais réellement besoin d’un pull et c’est tout ce que j’ai acheté donc je ne pense pas forcément que ce soit mauvais de faire les soldes, tout dépend de l’état d’esprit.
    Généralement, je fais une liste (mentale voire écrite) avec ce dont j’ai vraiment besoin et je n’achète pas en dehors de celle-ci.

  6. David dit :

    Coucou Nat,
    Merci de ton article. Pour répondre, en effet, le principe des soldes, c’est par essence d’écouler le stock d’invendus, du stock en trop, en gros pour faire de la place à de nouveaux produits. L’espace de stockage étant par définition limitée, il est « sain » pour un commerce de faire de la place et donc tout le monde y trouve son compte autant clients que consommateurs. Donc on peut vraiment faire de bonnes affaires en soldes, à condition qu’on s’est fait sa liste de produits utiles à acheter ou qu’on repere des produits pour les acheter plus tard en soldes. A titre perso, j’ai fait des économies comme cela.

    C’est la fonction première des soldes, sauf que cela a été pervertie par certaines enseignes qui achetent du stock spécialement pour les soldes, et si possible dans des produits de moindre qualité (il fallait voir le reportage sur les magasins d’usine et autres discounters), en profite simplement pour discounter du produit qu’il vende à l’année (concurrence déloyale et pratiques à la limite du légal)

    Etant dans le commerce, je peux dire qu’acheter pendant les soldes peut faire de vraies économies (sous conditions bien sûrs) comme on peut également se faire avoir.

    Concernant ton envie d’acheter la nouvelle collection de fringues, je dirais limite le contraire. Comme la nouvelle collection est plus belle (et au prix plein pot également), la frustration de ne pas trouver ce que l’on veut en solde redirige forcément vers la nouvelle collection disponible dans toutes les tailles et leur donne une visibilité accrue donc tu peux être amener à dépenser plus que ce que tu as prévue.

    Après en effet, si tu ne fais pas beaucoup les magasins (comme nous les hommes), acheter maintenant ou plus tard ne change rien à l’utilité de l’achat donc là en effet, c’est plus un gain de temps. Bizarrement, nous les hommes payons nos habits tout confondus plus chers que les femmes: on dirait qu’on a pris en considération la régularité de nos achats.

  7. [...] perdre des kilos après les fêtes sans faire de régime. Après Nathalie qui vous propose de ne rien acheter pendant les soldes et de désencombrer votre chez-soi, Emmanuelle vous propose d’assainir votre esprit ! [...]

  8. Je suis très heureuse de découvrir que tu écrit des articles à Ecolo info très interéssant.J’avais lu WWOOFING que j’ai beaucoup aime et continue à écrit je vais de te suivre.Sinon,pour les soldes j’achète que quand j’ai besoin.J’achete très peu se que j’aime faire c’est recycler de vieux vêtements,les transformer customiser,crée avec se que les gens jetent.Je trouver des trèsors dans les poubelles ,les bernes à ordures.Là où autres voir un déchet ,moi je voir un future création.D’ailleur j’ai un blog et une page Facebook »Aux pays Sofia Ocelot « 

  9. Prune dit :

    Plus que le principe des soldes, c’est celui d’achat compulsif et irréfléchi qui me dérange. Depuis quelques temps, j’essaie de faire une liste des choses dont j’ai besoin, souvent je laisse même passer un peu de temps pour être sûre que je ne peux pas m’en passer. Ensuite si je trouve quelque chose de ma liste aux soldes je l’achète.
    Cette année rien du tout, parce que je n’ai trouvé aucune des 3 choses conservées dans ma liste… Je n’ai pas passé beaucoup de temps à « faire les soldes » ceci dit, je n’aime vraiment pas la cohue dans les magasins. Ca sera pour l’hiver prochain !
    Par contre j’ai acheté pas mal de vêtements pour les enfants, pour l’année prochaine. En fait j’ai presque tout acheté à l’avance. Soit du neuf soldé, soit de l’occasion, soldé aussi dans les magasins de dépôt-vente ou les sites type e-bay, le bon coin etc. Comme l’a dit Clo au-dessus, il y a des tailles ou des type d’articles (pyjamas, sous vêtements) qu’il est difficile de trouver en bon état d’occasion. Alors je me rabats sur les soldes. Mais sinon je privilégie l’occasion, outre le coté écolo, cela permet des économies considérables (c’est qu’il faut renouveler souvent la garde -robe avec des petits !)

Répondre