Newsletter

Recherche

Aide RSS FanPage FB Twitter

Matière grise pour évolution verte

Violences conjugales: trois livres pour comprendre


Le 25 novembre 2011 | Par

Catherine

Ses articles

Son Twitter

Le 25 novembre, c’est la journée de la jupe ! A l’occasion de la Journée Internationale contre les violences faites aux femmes, et fort du succès populaire de l’édition 2010, le Mouvement Ni Putes Ni Soumises lance un grand appel à se mettre en jupe, en solidarité avec toutes celles qui ne le peuvent pas.

 Un acte militant de solidarité, certes, et un manifeste qui m’a poussé à réfléchir sur ces violences que l’ont dit conjugales. Des violences sournoises, souvent invisibles pour l’entourage, même proche, et qui peuvent conduire au pire. En France, nous avons une loi, il suffit de le faire savoir.

Grande Cause Nationale 2010

Lancée avec le soutien du gouvernement français, la lutte contre la violence faite aux femmes a été déclarée « grande cause nationale 2010″ par le gouvernement. La loi du 9 juillet 2010, qui accentue les mesures de prévention et de protection des femmes, a institué en France une « journée nationale de sensibilisation aux violences faites aux femmes », organisée désormais chaque 25 novembre, le même jour que la journée internationale de l’ONU.

En 2011, il est plus qu’urgent de continuer d’informer pour combattre ce fléau.
Les chiffres sont effarants:

654 000 femmes ont déclaré avoir subi des violences physiques ou sexuelles en 2009, près de 20 000 de plus qu’en 2008. Et pour la moitié d’entre elles, ces violences ont eu lieu au sein même de leur foyer, selon les chiffres de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales. L’an passé, 140 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint, selon le ministère de l’Intérieur.
Soit une femme tuée tous les deux jours et demi.
(source Le Monde 25.10.11)

Clip pour la lutte contre les violences faites… par ump

Un enfer à huis-clos

Car les agressions physiques n’arrivent pas soudainement. « Bien avant les bousculades et les coups, il y a une escalade de comportements abusifs et d’intimidations« , explique Marie-France Hirigoyen, dans son livre « Femmes sous emprises » (édition Pocket).
Cette psychiatre, formée en victimologie, décrypte les blessures narcissiques de la petite enfance qui conduisent les individus violents, souvent des hommes (mais 10% sont des femmes et parfois même des enfants).

Les témoignages sur lesquels elle s’appuie pour illustrer ce schéma s’accordent tous sur un point: le début de la relation est idyllique (« J’avais rencontré mon Prince charmant », « elle était la femme de ma vie »). Couverte de cadeaux et comblée dans ses moindres désirs, la victime se laisse entraîner dans une spirale d’événements qui peu à peu conduisent à l’enferment, l’isolement (« il ne voulait plus que je travaille »), la jalousie pathologique (« dénigrement de la famille, des amis, de l’entourage social »), tout cela à huis-clos, car pour l’extérieur le « manipulateur pervers » (c’est son petit nom) est un être convivial, très apprécié en société.

Et souvent, la « victime » est enviée de son entourage (« il / elle est si gentil/le, drôle, généreux/se, etc…).
Viendront malheureusement très rapidement les humiliations, les actes d’intimidation, l’indifférence, les menaces, puis les coups. Voilà ce que ne dit pas le conte de fée quand la page se tourne pudiquement sur la fameuse phrase « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »…

Cher lecteur, j’aimerais attirer ton attention sur cette pudeur justement. « On ne se mêle pas des affaires d’autrui » – « Une histoire d’amour ça se vit à deux, chacun est responsable dans un couple » – Et bien, non ! Justement, quand il y a un doute, il FAUT s’en mêler.

Une amie qui donne peu de ses nouvelles, des bruits ou des cris dans l’appartement d’à côté, des « marques repères » (« je me suis cognée contre un meuble, ne t’en fais pas, c’est trois fois rien »)… Il faut s’en mêler et réagir vite.

 

Réagissons contre les violences faites aux femmes par niputesnisoumises

Un comportement pathologique

« Les narcissiques sont partout: chez les people, sur les plateaux télés… mais aussi au bureau, et pire, dans votre salon », plaisante la thérapeute américaine Wendy Béhary.
Mais elle rajoute vivement que « ces personnalités complexes et difficiles, non dénuées de charme (c’est là tout le problème) savent à merveille utiliser nos faiblesses pour imposer leur sinistre loi ».

Nous gardons tous en mémoire les suicides d’ados ou d’employés de grands groupes. A la lecture de cet ouvrage écrit avec flamme et non sans humour, elle décrypte les personnalités perverses et donnent les clés pour les comprendre et les désarmer. (« Face aux narcissiques« , Eyrolles 2010).

Un ouvrage qui positive à l’américaine et qui sera valable pour qui veut garder son emploi, sauver son couple à tout prix, ou déjouer les affres d’une relation avec un parent pervers. Parfois, on ne peut simplement prendre ses jambes à son cou (ce que personnellement je conseillerai de faire malgré tout).

Car que peut-on opposer réellement à ce personnage? Mythomane, paranoïaque, pervers (avec des degrés qui vont de la névrose à la psychose)…
Quels sont les racines de ces dysfonctionnements? Comment le conjoint procède-t-il pour soumettre son partenaire et l’inciter à poursuivre une relation devenue étouffante et toxique?

La psychologue clinicienne Isabelle Levert identifie « Les violences sournoises dans le couple » (Ed. Robert Laffont, 2011), aide à les comprendre et invite à se débarrasser de la honte pour briser la loi du silence. Ce livre est un outil sur la voie de la réparation et de l’estime de soi, un long chemin qui permettra de se réinvestir dans une histoire amoureuse.

différents degrés d’une manipulation par entraideapn

Pour alléger un peu mes propos, et parce qu’en France, tout se termine en musique, je ne résiste pas à vous passer la célèbre chanson de Boris Vian, chantée par la délicieuse Magali Noël, qui déjà en son temps dénonçait l’amour vache.

++ Pour aller plus loin++

  • Un seul numéro : le 3919 pour une prise en charge de premier secours, avec des personnes formées qui écoutent et conseillent. Encore faut-il les suivre ces précieux conseils !
  • Violences faites au femmes
  • Le 25 novembre, toutes en jupes: Un événement qui compte pas loin de 10 000 promesses de participation sur le site Facebook. Ceux qui ont un compte peuvent cliquer .

Plus d’infos sur www.npns.fr


6 commentaires à “Violences conjugales: trois livres pour comprendre”

  1. Les vidéos et montages d’entraideapn sont très bien fait,ça aide beaucoup et la personne qui le tient est géniale et parfois disponible pour aider,il faudrait que les choses bougent plus en France il y en a vraiment besoin…………Y a du boulot dirais je pour que les choses avancent,car la victime on lui dit c’était à vous de pas vous laissez avoir,du coup hop le gentil Manipulateur pervers de son petit nom ;) beh hop il est passé où complètement écarté de l’affaire,venez pas vous plaindre c’était à vous de pas vous faire avoir,ah ok merci ^^,ça excuse tout alors,alah lah vaut mieux en rire qu’en pleurer comme je dis ^^.

    Bon article,Bonne journée :) .

  2. [...] Violences conjugales: trois livres pour comprendre | Ecolo-Info 25 novembre : journée de la jupe ! Pour la Journée Internationale contre les violences faites aux femmes, le Mouvement Ni Putes Ni Soumises lance un grand appel à se mettre en jupe. Source: http://www.ecoloinfo.com [...]

  3. catherine dit :

    Pour plus d’info on peut jeter un œil ici
    http://pervers-narcissique.blogspot.com/

    un site de soutien et surtout de décryptage. Avec un forum.

  4. catherine dit :

    D’autres livres de Marie-France Hirigoyen et un lien vers son site
    Victimologie, elle travaille sur les problèmes de harcèlement moral au quotidien (qu’ils soient dans le couple, en famille ou au travail)
    Une plaie très généralisée
    http://www.mariefrance-hirigoyen.com/fr/ses-ouvrages/le-harcelement-moral

  5. catherine dit :

    Où en sommes-nous ???
    Nulle part: Aucun(e) époux(se) n’a été reconnu(e) coupable de violence psychologique. Et pour cause : aucune condamnation n’a eu lieu en France au motif de cette violence.

    http://www.rue89.com/2012/03/10/les-violences-psychologiques-dans-le-couple-la-loi-et-le-neant-229990

Répondre

Current ye@r *