Newsletter

Recherche

Aide RSS FanPage FB Twitter

Matière grise pour évolution verte

Loisirs » Concours

Découvrez le palmarès du prix international des médias Planète Manche!


Le 14 juin 2010 | Par

Anne-Sophie

Ses articles

Son Twitter

Touchée par le virus de l'info & des médias, éco-convaincue de longue date, j'aspire à mobiliser les consciences à grande échelle...

A Saint-Lô ce week-end avait lieu la troisième édition du Prix International des Médias Planète Manche. Cet événement, organisé dans le cadre du festival Planète Manche, récompense le travail de journalistes ayant effectué des reportages sur l’environnement et le développement durable. En compétition, 40 reportages  internationaux répartis également entre 4 types de supports : radio, TV, photo et presse écrite.

Cela fait 2 ans que je vis la sélection de l’intérieur et autant vous dire que j’en raffole: l’ambiance est bon enfant (le fait des Manchois !), l’organisation très professionnelle (merci à DBL communication et au service com’ du CG de la Manche), l’accueil fort chaleureux (ajouté au plaisir de rencontrer Jean-François Legrand, président du CG de la Manche et Sénateur, remarqué notamment pour son opposition aux OGM et pour son travail sur la préservation des haies et de la biodiversité).

Ce que je préfère, par dessus tout, c’est le temps consacré avec les autres membres du jury aux débats sur les sujets proposés; un jury présidé cette année par le brillant et agréable Jean-Marie Pelt (botaniste et fondateur de l’Institut Européen de l’Ecologie). Deux bonnes heures de délibération sont nécessaires afin d’arrêter son choix (effectué par vote anonyme sous constat huissier) dans chaque catégorie.

Le palmarès de l’édition 2010

Dans la catégorie TV, c’est le reportage « les oiseaux rares » d’Agnès Boiteux (France 2) qui a été récompensé.

Agnès Monteux souligne le besoin de faire des reportages sur des problématiques de proximité

Côté Radio, Guillaume Thibault l’a emporté, avec un reportage effectué pour l’émission C’est pas du Vent (la quotidienne environnement de RFI) au sujet des réfugiés climatiques de Dhaka, au Bangladesh.

Guillaume Thibault explique son travail d’enquête sur place

Pour la presse écrite, la gagnante est Gaëlle Dupont, du journal Le Monde, pour son article « L’île Robinson Crusoé trop prisée« .

Gaëlle Dupont remercie son journal de l’avoir envoyé faire un tel reportage sur place et insiste sur les moments délicats vécu par son journal actuellement

Enfin, dans la sélection photo, Bruno Valentin et Julien Pannetier de l’agence SIPA PRESS, ont triomphé pour leur travail sur la gestion des déchets au Bangladesh, « Hazaribagh : un tsunami écologique« .

Férit Duzyol de Sipa Presse lit un mot des 2 gagnants qui n’ont pu se déplacer pour recevoir le prix

Extrait d’une photo du reportage de Bruno Valentin et Julien Pannetier – « Hazaribagh : un tsunami écologique« 

A noter: 4 classes de collégiens ont aussi décerné un prix cette année, dans la catégorie photo, pour le reportage magnifique du photographe chinois Lu Guang, « la pollution en Chine ». Un reportage qui était également dans les favoris du jury.

Les collégiens expliquent leur choix, en fond l’une des photos du reportage de Lu Guang, qui a fait savoir qu’il était très touché d’avoir été ainsi récompensé par des collégiens!

Une photo du reportage présenté par Lu Guang, « la pollution en Chine »

Les vainqueurs ont tous reçu un prix de 7600 euros ainsi qu’un très joli trophée!

Les lauréats en compagnie de Jean-Marie Pelt, président du jury (tout à droite)

En marge du prix

Plusieurs expositions et projections de films sont organisées dans le cadre du Festival Planète Manche. Ce fut l’occasion pour nous de découvrir le reportage de Christine Oberdoff , « Cousteau, l’immortel au bonnet rouge » réalisé à l’occasion du centenaire de la naissance du commandant.

Nous avons aussi découvert en avant première un très bel éco-lieu, le pavillon des énergies, qui ouvrira ses portes en septembre à Saint-Lô.

Aperçu du mur en pisé de 48 mètres de long et 60 cm de large, véritable colonne vertébrale du Pavillon

Enfin, la rencontre avec 3 photographes-reporters de renom fut aussi magique : Hans Silvester, Arnaud Guérin et Franck Teissier étaient là pour confronter leurs regards sur le monde. Un joli moment très émouvant sur lequel je reviendrai très prochainement, c’est promis!

L’exposition des photos d’Arnaud Guérin a été inaugurée samedi 12 juin – gratuite et ouverte au public, elle est visible dans la cour du CG de la Manche à Saint-Lô – à ne pas manquer si vous passez dans le coin!

Et le Web alors ?

Une petite nouveauté qui devrait voir le jour l’an prochain : la création d’une catégorie web. Les modalités ne sont pas encore définies, mais ce support manque encore à la sélection alors que les médias du Web 2.0 jouent aujourd’hui un rôle important dans la diffusion de l’information et la prise de conscience sur l’environnement et le développement durable.

Une affaire à suivre donc:-) D’ici là, j’attends avec impatience la 4ème édition du Festival!

++ Liens ++


Répondre

Current ye@r *