Newsletter

Recherche

Aide RSS FanPage FB Twitter

Matière grise pour évolution verte

Je pratique la fasciathérapie


Le 23 janvier 2009 | Par

Matyas

Ses articles

Alors que je finissais un cycle de psychothérapie, ma thérapeute m’a conseillé la Fasciathérapie pour « libérer et intégrer dans mon corps » ce que j’avais compris lors de nos séances. Surpris, je n’en étais pas moins curieux d’essayer cette méthode qui m’était totalement inconnue. J’ai donc pris rendez-vous avec une « fascia ».

Médecines Douces

Image: Cendrine Rovini

Comme le dit très bien Claudia Rainville dans son livre Métamédecine, la guérison à votre portée, « sur des maux, il y a des mots ». C’est ce que le « mal à dit ». Persuadé donc que nos émotions s’expriment de manière somatique dans notre corps, dans nos organes, dans nos muscles et os, j’ai été intrigué de ce que cette médecine pouvait guérir en moi.

Qu’est-ce que la fasciathérapie ?

Pour comprendre la fasciathérapie, penchons-nous sur l’histoire de l’ostéopathie, car la Fascia en est issue. L’ostéopathie est née à la fin du XIX ème siècle (1893), aux Etats-Unis. Cette thérapie a été mise au point par un chirurgien Dr Andrew Taylor Still qui rompt avec la médecine traditionnelle de son époque, étudie la médecine grecque, égyptienne, indienne et se rend compte que l’équilibre de la santé passe par l’équilibre du squelette. Il découvre alors que le corps possède ses propres capacités de guérison qu’il faut l’aider à activer. Le début de cette thérapie est donc fondée sur 3 concepts : la main « outil d’analyse et de soins », la prise en compte de la globalité de l’individu, le principe de l’équilibre tissulaire. Il insiste sur l’importance du fascia qui est un tissu de soutien du corps, véritable « toile d’araignée » qui entoure tous les éléments du corps humain : os, articulations, viscères, glandes endocriniennes, vaisseaux, nerfs. Il émet l’hypothèse selon laquelle toute restriction de la mobilité (comprenez « tous blocages ») du fascia serait à l’origine de troubles fonctionnels perturbant l’état de santé.

Danis Bois est un thérapeute Ostéopathe qui a développé une méthode de fasciathérapie qu’il appelle la « somato-psychopédagogie ». Ce gros mot veut dire: apprendre à gérer les liens entre l’esprit et le corps. Il a définit que les fascias sont en réalité le mouvement interne du corps. Nous avons tous en nous un mouvement de vie avec la possibilité de l’éteindre ou de l’apprivoiser. Les fascias sont donc finalement très importantes dans l’état général d’une personne puisque c’est précisément ce que vit la personne.

Fascia – Image Wikipedia

Voila qui est posé, la fasciathérapie n’est donc pas une question de « face » mais c’est une membre englobante qui aurait les capacités d’imprimer la mémoire de ce que l’on vit… étonnant, non ?

lI faut y croire me diriez-vous ? Il faut le vivre. Car la fasciathérapie ne se raconte pas, elle se ressent.

La séance

J’entre dans le cabinet un matin, tôt, la thérapeute me reçoit avec le sourire et je me suis assis. Nous discutons pendant un moment sur mes motivations à venir ici, sur où j’en suis dans ma vie, etc… Elle m’écoute et parle peu, elle note. Je sens dans ses yeux qu’elle est très attentive à ce que je dis. Elle m’invite ensuite à m’allonger sur le lit en hauteur, assez dur mais confortable. Je reste habillé.

Commence alors un massage qui durera entre 45 minutes et 1h15. La fascia se pratique par des mouvements très particulier sur l’ensemble du corps. Ces massages sont très lent et inhabituel. Moi qui avait déjà été massé, cela ne ressemble à rien de ce que je connaissais. C’est néanmoins très agréable ! Je me laisse faire, en tout cas j’essaye de me détendre, moi qui suis plutôt de nature tendue.

Image: Fasciathérapeute

Elle me dit alors « n’essayez pas de vous détendre. Détendez-vous« . Ah…ça me bloque, j’arrive pas à me détendre du tout. La séance se termine, je me suis finalement un peu plus laisser aller vers la fin. Elle fait un bilan de mon corps alors que je sors d’une forme de léthargie très agréable. Elle me dit que dans mon genou il y a de la peur, qu’une vertèbre est très en tension et que mon diaphragme est très haut, tendu aussi.

Je remets mes chaussures et je reprends rendez-vous. Les prochaines séances seront identiques si ce n’est qu’au bout de la 3e ce sont passé des choses tout à fait inattendues, toujours très en douceur, très en profondeur, mais qui m’ont procurés de vraies libérations.

Pour résumer

La fasciathérapie n’est certes pas une thérapie classique où, parce que vous payez tel ou tel prix vous attendez une libération ou une guérison à la fin de la séance qui justifie le prix que vous avez payé. La fascia a donc un prix, d’abord celle de la patience, mot de plus en plus méconnu dans notre monde de vitesse… Et donc elle a un coût financier. Mais ce n’est pas forcément plusieurs séances en quelques mois qui seront le plus efficaces. Une à deux séance par an peuvent s’avérer suffisantes, en complément d’une autre thérapie concernant l’objectif de votre venue.

Si vous êtes dubitatif dans les premières séances c’est normal, la fascia agit à un niveau très subtile. Dans notre société, nous sommes relativement coupé de notre corps, cela prend donc du temps de redécouvrir une partie de soi, de l’aimer… pour mieux avancer dans la vie.

++ Quelques liens ++


25 commentaires à “Je pratique la fasciathérapie”

  1. C’est marrant, ma voisine vient justement de m’en parler. Sa thérapeute est encore en formation mais visiblement elle lui apporte aussi un bien être.
    Le problème est surement de trouver des bons pratiquants :)

  2. Stéphane dit :

    Bonjour Matyas,
    Merci de ton article, je suis moi même en praticien et j’ai découvert la fascia comme toi, un peu pour voir.
    Ca m’a fait beaucoup de bien et a révolutionné ma perception du corps, j’ai donc décidé de me former
    J’ai bientôt mon certificat mais je pratique déjà pas mal (sur les amis)
    du coup, je me rend compte que j’ai beaucoup d’amis… :-)

  3. catherine dit :

    ça, ça peut vraiment m’intéresser Mathyas. Merci je ne connaissais pas du tout.

  4. Camille dit :

    Très intéressant ! ça me donne envie d’essayer aussi mais je crois que je n’aurai pas assez d’une vie pour tout tester…

  5. Matyas dit :

    Laurence tu peux trouver des pratiquants par le site de Danis Bois je pense : http://www.methodedanisbois.com/
    C’est une méthode très intéressante qui mérite qu’on y prête attention et peut-être d’essayer pour ceux que ça attire.
    On devient plus conscient de son corps et de comment notre vie, notre passé l’a modelé..

  6. claire de Bray dit :

    Bonjour Matthias,

    Bravo pour ton témoignage très intéressant.
    Voici cependant quelques précisions,
    D. Bois a d’abord créé la fasciathérapie, en découvrant l’importance de cette « deuxième peau » que sont les fascias, puis au fil du temps une deuxième branche est née, « la Somato-PsychoPédagogie » dont les bases sont les mêmes mais pour laquelle le positionnement du thérapeute est différent et les objectifs aussi. La fasciathérapie devient le nom réservé au corps médical, dont l’objectif est généralement de libérer le patient de sa pathologie. La SPP a pour objectif « apprendre de Soi par l’union du corps et de l’esprit », ce qui libèrera très souvent la personne de sa pathologie. Ce positionnement différent du thérapeute amène une action plus globale et enrichissante, travaillant sur l’être en devenir que nous sommes tous.

    « les fascias sont en réalité le mouvement interne du corps »
    Plus exactement, on capte le mouvement interne du corps – force de vie à l’origine de tous autres mouvements du corps, par le toucher sensible des fascias.

    Voilà voilà! De toutes façons Matthias a raison « Dans notre société, nous sommes relativement coupé de notre corps, cela prend donc du temps de redécouvrir une partie de soi, de l’aimer… pour mieux avancer dans la vie. » c’est le plus important!!

    Je te souhaite un bon voyage dans le mouvement de la Vie, riche de toutes ces rencontres nouvelles,
    bises
    Claire

  7. Matyas dit :

    Merci Claire !
    chouette discussion sur la plage, merci pour tes éclairements
    A très bientôt !
    bises

  8. Elodie dit :

    Bonjour,

    J’ai des douleurs aux épaules, dos, colonne vertébrale, … depuis plusieurs années !!! J’ai déja essayé pas mal de choses mais sans grand succès …
    Je suis donc bien tentée par la fasciathérapie mais je souhaiterai savoir combien de séances sont nécessaires ? et quel est le prix d’une séance ?

    En vous remerciant

    Elodie

  9. matyas dit :

    Bonjour Elodie !

    La première question que j’ai envie de te poser c’est : en as-tu « plein le dos » de quelques choses depuis plusieurs années ? Y’a t’il une situation inconfortable pour toi dans ta vie qui traine et que tu n’arrives pas à résoudre ?

    Si c’est un problème que tu souhaites voir résoudre relativement rapidement, je pense que l’acupunture ou l’ostéopathie ont plus de force immédiate que la fascia.
    L’avantage de la fascia est de comprendre dans ton corps mais aussi psychologiquement quel est le problème qui te cause les maux de dos.

    Ensuite je te conseil de te pencher également sur ton alimentation car tout ce qui touche ton dos est lié à ton ventre. De même regarde comment tu travailles : es-tu assise toute la journée ou debout ou en effort intense…etc…cela peut aussi te donner des clés. Tu peux aussi essayer de te soulager seule, en t’allongeant 20 minutes par terre tous les soirs avant de te coucher, le dos droit et les mains tenant tes genoux replié sur ton ventre. Les auto-massages sont aussi efficaces et bien sur les massages d’autres personnes sont les bienvenus !
    Les bains peuvent être profitable dans le sens où tes maux de dos peuvent également être dû à un stress dont tu es consciente…ou pas !

    Une séance de fascia est entre 40 et 60 Euros, dure 1h environ, et tu auras besoin de plusieurs séances, 2 ou peut-être 10…

    voila mes réponses, je te souhaite de bonnes démarches tout en sachant que la solution est, et sera toujours en toi. Le corps sait se guérir, fusse-t-il lui en laisser les moyens…

    Bon courage !
    Matyas

  10. malvolti carmen dit :

    bonjour, je suis très interressé par votre commentaire de facia, car j’ai de gros problèmes de tension du dos et surtout du cou et de la tete ce qui m’occasionne de grosse migraine et de part ce fait un mal de vivre. j’ai tout essayer depuis plusieurs année et je suis toujours voire plus avec mes douleurs et maintenant plus fortessurtout an niveau de la nuque et des epaules evidemment je sais qu’il y a le stress de plusieurs année ,car là je suis cool mais je pense que c’est le stress d’avant qui est là installer (il se sent bien mais pas moi) merci d’un conseil et j’ai lu sur top santé que les séances étaient remboursés. et ou trouvé un bon kin? MERCI de me répondre .
    CARMEN du var.

  11. Matyas dit :

    Bonjour, peut-être pourriez vous m’en dire plus en m’écrivant un email à matyas@ecoloinfo.com ?
    Ce sera plus simple.
    Merci de votre commentaire,
    Matyas

  12. malvolti carmen dit :

    je vous ai envoyer un email. merci

  13. fournigault dit :

    Merci de me dire où je peux me former à la profession de faciathérapeute.

  14. Matyas dit :

    Je connais quelqu’un qui se forme à la fascia, écrivez-moi à matyas@ecoloinfo.com, je vous transmettrais son email

  15. CHAMBRAGNE dit :

    Bonjour,
    Je suis suivie en fasciathérapie depuis janvier 2009 pour une dystonie douloureuse, quotidienne, omniprésente. Auparavant, j’ai essayé (acupuncture, osthéopathie, kiné, centre de la douleur, etc…. Rien ne m’a soulagée. En janvier 2008, j’ai commencé la fasciathérapie exercée par une kiné, à raison d’une heure par semaine. Trois mois après, je me sentais déjà beaucoup mieux. Les douleurs s’estompaient. Aujourd’hui, je continue à la voir au même rythme et grâce à elle, enfin je revis. En dehors de mes séances, je pratique quotidiennement des exercices. Grâce à cela, j’ai de moins en moins de douleurs et suis donc plus autonome. Si vous souhaitez de plus amples renseignements, je suis à votre disposition.

    • Chantal dit :

      Bonsoir,

      Merci CHAMBRAGNE,ça donne espoir d’essayer la fasciatherapie;car en ce moment j’ai vraiment des gros soucis de santé,et ma premiere séance aura lieu le 20-08- de ce mois.
      Par contre est-ce-que mon fasciathérapeute sentira ci j’ai une hernie discale.
      D’avance merci pour la réponse et à très bientôt.

  16. Matyas dit :

    Merci Chambragne de votre témoignage ! Je suis ravi de vous lire :)
    Très bonne continuation,

  17. masson bernard dit :

    mon medecin vient de m’ordonner des seanses de fascia thérapie. Pourrais-je connaitre l’adresse de praticiens dans ma ville ou bien dans la région? J’habite CHOLET dans le maine et loire .(49300) .Des adresses dans le44 le85 et49 me permettrait de choisir le plus proche. Merci d’avance de votre réponse.

  18. Magali dit :

    Bonjour, par une amie j’ai entendu parler de la faciathérapie. Elle a été rapidement soulagé pour son dos. La méthode m’interresse. Depuis des années, j’entends dans mon oreille les battements de mon coeur, son qui est accentué lorsque je suis plus nerveuse. J’ai essayé beaucoup de méthodes sans résultats durables. J’habite Nantes et j’aimerais rencontrer un faciathérapeute. Merçi de me transmettre des coordonnées.

  19. Nathalie dit :

    Bonjour, je vis aux sables d’olonne et je suis suivie par une fasciathérapeute, je peux vous donner ses coordonnées si vous voulez, c’est à 1h15 de Nantes… mais si ça peut résoudre vos soucis d’accouphène.
    fayathalie@gmail.com

  20. gina dit :

    est ce efficace pour une grosse hernie discale

  21. helene dit :

    tres dubitative… j’en suis à ma 10ème séance.. problemes d’epaules et bras, je ne vois pas d’amelioration, je suis un peu étonnée par la durée des séances chez certains fasciatherapeutes: 45mn à 1h et plus ! le mien c max 20mn, à 15 jours ou 3 semaines d’intervalles cela dépend de sa disponibillité, je pense arrêter car c’est décourageant.. pourtant j’y croyais !!

    • Estelle dit :

      Bonjour Hélène,
      Je suis désolée pour vous de constater que vous êtes déçus, mais d’après vos questionnements vous remettez en cause votre thérapeute dans sa façon de faire. Peut être serait il bienvenue d’en trouver un autres pour pouvoir comparer?
      Comme toute pratique, il faut trouver le praticien qui convient à chacun, et il n’est pas exclus non plus que vous soyez mal tombé!… vous trouverez un annuaire de praticiens sur le site de la fédération: http://www.fpspp.fr/annuaire
      20 min pour une séance, ça me semble étrange aussi. J’ai été patiente et ai essayer plusieurs personnes afin de voir comment ils s’y prenait. J’ai été moi même formée et je pratique aussi, mais je n’ai jamais entendu parlé de séance de 20min, même si je n’ai pas rencontré tout les praticiens!
      Découragez vous avec celui là mais essayer en un autre avant d’avoir un avis arrêter sur les bienfaits que cela pourrait vous apporter!
      Bon courage et bonne recherche à vous.
      Cordialement.
      D.

  22. Hélène dit :

    Bonjour,

    Moi aussi j’ai un kiné fasciathérapeute qui me fait une séance de 20 mn toutes les semaines (sauf absence). Je n’ai aucun résultat. Il m’a dit : « je ne sais pas si je pourrai faire quelque chose pour vous ! D’ailleurs moi, moins je vois de thérapeutes mieux je me porte ».

    C’est vraiment décourageant et je ne pense pas continuer car un thérapeute qui dit une chose pareille, je ne crois pas que ce soit une personne sérieuse.
    Cela démoralise complètement surtout quand la souffrance est là.

    Je cherche donc un autre fasciathérapeute en Vendée.
    Je veux encore croire en cette méthode naturelle car elle ne peut qu’être bénéfique, encore faut il trouver le bon thérapeute.

    Patience et courage et bonne continuation à vous tous.

    H.

    • Bonjour,

      je ne sais pas à quelle distance de Cholet vous habitez mais je vous informe si cela peut vous aider que j’y pratique en

      cabinet la somato-psychopédagogie, discipline issue des derniers travaux de Danis Bois, fondateur de la fasciathérapie.

      La somato-psychopédagogie agit simultanément et dans les deux sens sur le corps et le psychisme avec pour visée de

      les réaccorder, sachant que des tensions dues au stress provoquent souvent des douleurs physiques et que des

      douleurs physiques finissent par retentir sur le moral et le bien être.

      La durée d’une séance est environ d’une 1h15.

      Cordialement,

      Béatrice Aumônier

Répondre

Current ye@r *